Bourse : début 2021, dans la tendance de fin 2020, du grand n’importe quoi...

Bourse : début 2021, dans la tendance de fin 2020, du grand n’importe quoi... © stock.adobe.com

L’envolée du Bitcoin continue, à plus de 40.600$. Côté du marché des actions, c’est pareil, tout s’envole ou presque. Les investisseurs semblent persuadés que le plus gros de la pandémie est derrière nous. Le vaccin comme issue. Pourtant la nouvelle souche du Covid en Chine se propage encore plus rapidement que la première... Bis repetita.

Publié le

Bitcoin : plus de 40.000$, c’est fait !

Personne ne sait ce que peut valoir 1 Bitcoin. La spéculation bat son plein et la cible est désormais le franchissement de la barre des 50.000$. Le bitcoin, cher ou pas, personne n’en sait rien. Mais les investisseurs ont suffisamment de cash pour miser sur le plus grand casino du monde. Et pour le moment, les acheteurs gagnent... Jusqu’au jour où...

Le cours du Bitcoin proche des 40.000$... Et si vous aviez acheté 100 bitcoins à 35.62$ en 2012 ?

Le cours du Bitcoin proche des 40.000$ (c) FranceTransactions.com/stock.adobe.com

CAC40 en pleine forme, rien à voir avec l’économie

L’indice CAC 40 a progressé de 37,03 points à 5.706,88 points au lendemain d’une hausse de 1,19%. Sur la semaine, l’indice vedette a pris 2,80%. "Le marché est dans une dynamique haussière, persuadé que l’épidémie de Covid-19 sera grandement sous contrôle d’ici quelques mois et que l’activité repartira ce qui profitera aux bénéfices des sociétés", Daniel Larrouturou, gérant pour la société Dôm Finance. "Les valorisations qui peuvent apparaître comme relativement élevées sont justifiées par des perspectives favorables", ajoute l’expert.

Des signes pourtant inquiétants aux USA

Les destructions d’emplois aux Etats-Unis semblent ne pas trop effrayer les intervenants de marché. Ils avaient déjà fait peu de cas du rapport sur l’emploi ADPmercredi et paraissaient ne pas s’émouvoir davantage de la baisse inattendue des emplois pour décembre dans la première économie mondiale, où les pertes ont été concentrées dans les loisirs et l’hôtellerie.
Les investisseurs font le "pari qu’il n’y aura pas d’épidémie de caractère incontrôlable liée au nouveau variant du coronavirus", mais ils continuent d’en "surveiller la propagation", insiste M. Larrouturou. "A partir de maintenant, c’est une lutte de vitesse entre d’un côté la progression de l’épidémie et de l’autre la progression de la vaccination".

En Europe, toujours à la traîne

Sous pression face à la lenteur des vaccinations en Europe pour contrer la hausse des contaminations, l’UE a doublé ses précommandes du vaccin Pfizer-BioNTech et attend les premières livraisons de celui de Moderna, alors qu’un troisième vaccin pourrait être autorisé fin janvier.