Crédits immobiliers : premières fortes hausses de taux sur novembre, jusqu’à 25 points de base, selon les banques

Crédits immobiliers : premières fortes hausses de taux sur novembre, jusqu’à 25 points de base, selon les banques © stock.adobe.com

La hausse attendue des taux des crédits immobiliers arrive. Les hausses les plus élevées sont de 25 points de base, paradoxalement pour les dossiers les plus favorables. La mise en place des nouvelles mesures applicables aux banques dès le 1er janvier 2022 vont accentuer la hausse des taux.

Publié le

Hausse des taux des crédits !

En novembre, la plupart des banques ont augmenté leurs taux de crédit, jusqu’à 0,25 point pour certaines ! Plus de 60 % des barèmes reçus sont orientés à la hausse après plusieurs mois de baisse affirme ainsi le courtier en crédits immobiliers VousFinancer. Pour autant il est trop tôt pour savoir s’il s’agit d’une tendance durable, liée à la reprise économique et à l’inflation ou si ces hausses sont uniquement dues à l’approche de la fin de l’année. D’ailleurs, pour les emprunteurs qui souhaiteraient bénéficier d’un prêt à taux zéro ou autre prêt règlementé, c’est le moment de déposer leurs dossiers de crédit, la plupart des banques ne les acceptant plus à partir du 15 novembre.

Les meilleurs dossiers subissent également la hausse

La hausse des taux des crédits immobiliers est déjà sensible. Les meilleurs dossiers voient le taux proposé grimper, jusqu’à 25 points de base de plus qu’il y a un mois seulement. Pourquoi ? Les banques ont atteint largement leurs objectifs sur l’année 2021, encore une année faste. Il faut préparer 2022, avec ses nouvelles règles du jeu portant sur l’octroi de crédits immobiliers. Et là, ce ne sera plus la même chose. Les banques ont une marge de latitude de 20% parmi l’ensemble de leurs dossiers. Et si, comme attendu le marché de l’immobilier venait à se gripper en 2022, 20% d’un volume réduit de crédits octroyés, c’est encore moins de dossiers hors norme. Seuls 80% de leurs dossiers devront respecter scrupuleusement ces nouvelles règles édictées par l’ACPR. De façon logique, les banques ne vont pas entamer l’année en piochant dans leur 20% de dossiers hors normes et se contenter des octrois des dossiers rentrant dans les règles, ne sachant pas comment va évoluer le marché immobilier en 2022.
La hausse constaté en novembre reste encore faible, au regard du léger pic connu en 2020. Aucune crainte pour le moment, il faudrait une forte remontée des taux proposés aux particuliers pour que cela freine véritablement l’engouement actuel.

Taux de crédits immobiliers les plus favorables, meilleurs dossiers (hors assurances obligatoires)

Ces taux moyens correspondent à de très bons dossiers, aisance financière, apport supérieur ou égal à 30%.


Note : les taux affichés proviennent des données publiés par les courtiers en crédits immobiliers et sont sensiblement différents de ceux publiés par la Banque de France, quelques mois plus tard, pour la même période d’observation.

Coup de frein du marché immobilier début 2022 ?

Le frein du marché de l’immobilier en France tient de l’arlésienne. Tout le monde en parle, mais personne ne l’a vu arriver. Et pour cause, les derniers chiffres publiés par les Notaires de France sont totalement irrationnels. Des hausses de prix incroyables. La question étant : les nouvelles règles applicables au 1er janvier 2022 vont-elles véritablement freiner ce marché de l’immobilier en France ? Une véritable baisse des prix pourra-t-elle enfin se produire ? Il nous reste moins de 3 mois avant de le savoir.