Banques : le volume de crédits immobiliers octroyés chute de -19.5% en mars, avril sera pire

Sans surprise, avec la mesure de confinement mise en place mi-mars, le volume de crédits octroyés par les banques a chuté de -19.5% selon les chiffres publiés par la Banque de France. Sur le mois d’avril la chute sera bien plus vertigineuse.

Publié le

Placer sans risque : le fonds EURO+, le meilleur du marché

Le fonds en euros EURO+ proposé par Swiss Life a publié une performance annualisée remarquable de + 4.10 % en 2023, sans le moindre bonus de rendement. Ce fonds euros est accessible en exclusivité via le contrat d’assurance-vie monosupport Placement-direct EURO+. Aucune contrainte d’investissement sur des unités de compte ne pourra donc exister. Sans frais sur les versements, ce contrat EURO+ peut être considéré comme étant le meilleur plan épargne sans risque sur 2024.

Fort ralentissement des crédits octroyés sur le mois de mars

Conséquence des impacts des mesures de confinement sur l’économie, la demande de crédits liés aux dépenses de consommation et à la conclusion des transactions immobilières ralentit fortement en mars. Le marché de l’immobilier est quasiment à l’arrêt et les incertitudes sur la reprise sont grandes.
Crédits à la consommation

La production mensuelle de crédits à la consommation s’établit à +4,2 milliards d’euros en mars (+5,9 milliards en février).
Chute des crédits immobiliers

Concernant les crédits immobiliers, les octrois effectués sont issus des dossiers préparés avant le confinement. Ainsi le volume des crédits à l’habitat ressort à +20,2 milliards d’euros pour le mois de mars, après +25,1 milliards en février. Ce fort ralentissement se répercute dans les taux de croissance annuels : + 3,4 % en mars, après + 5,3 % en février, pour les crédits à la consommation et + 6,6 % en mars, après + 7,1 % en février pour les crédits à l’habitat.
Les taux continuent de remonter

Depuis le début de l’année, le volume des crédits immobiliers octroyés serait en baisse de -25%. Le confinement cumulée avec l’attente d’une baisse des prix d’un marché immobilier espéré en baisse sur 2020 devrait faire chuter le volume d’octroi de crédits immobiliers encore bien plus largement dans les semaines à venir.
Des hausses de taux jusqu’à 0,70 % : Selon le courtier en crédits immobiliers VousFinancer, en avril, la quasi-totalité des barèmes de crédits immobiliers reçus accusent une hausse significative sur le mois d’avril 2020. Une quinzaine de banques ont ainsi remonté leurs taux, de 0,05 à 0,70 % pour l’une d’entre elles sur les moins bons profils ! Globalement, la plupart des hausses constatées sont aux alentours de 0,15 à 0,25%, ce qui n’est pas négligeable, alors que le taux d’emprunt d’Etat à 10 ans s’est assagi ces derniers jours, revenant aux alentours de 0 %. « Les banques anticipent une hausse des conditions de refinancement dans les mois à venir et souhaitent reconstituer leurs marges à un moment où il y a moins de concurrence car elles sont actuellement peu nombreuses à accepter encore de traiter les nouvelles demandes de prêt… » analyse Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.Taux de crédit immobilier pour une durée d’emprunt de 20 ans

Taux de crédit immobilier pour une durée d’emprunt de 25 ans

Taux moyens de marché collectés, hors assurance, auprès de courtiers en crédits immobiliers, pour des dossiers avec apport minimal de 20% de la somme empruntée.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Banques : le volume de crédits Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Banques : le volume de crédits immobiliers... : à lire également