Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 05/05/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,70 %
10 ans 0,85 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,45 %
25 ans 1,65 %
30 ans 1,80 %
(*) Mise à jour effectuée le 05/05/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2018 0.000% 1.837% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
2013 1.800% 3.089% 3.030% 4.750%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.
Banques : une hausse des frais bancaires modérée en 2020
©stock.adobe.com

Banques : une hausse des frais bancaires modérée en 2020

L’on pouvait craindre que les banques ne rattrapent le blocage des frais bancaires imposé en 2019, à la suite du mouvement des gilets jaunes. Pour 2020, la hausse des frais bancaires sera mesurée, de l’inflation tout au plus.

Publié le

Pas de rattrapages du blocage des frais bancaires de 2019

Certains s’attendaient à une forte hausse des frais bancaires sur 2020, le contre-coup de la mesure de blocage de 2019, suite au mouvement des gilets jaunes. Mises sous pression par le gouvernement, les banques ont compris l’enjeu et n’ont pas tenté d’augmenter leurs tarifs fortement.

Une pression de la concurrence de plus en plus forte

Les banques n’ont pas vraiment le choix. Les banques à réseaux souffrent de la concurrence accrue des banques en ligne et autres néobanques. La nouveauté 2019 est surtout du côté des comptes bancaires professionnels, bien plus rémunérateurs que les comptes des particuliers. Les offres des néobanques, telles que Qonto, Manager.one, Shine, etc. comment à inquiéter. Il faut dire que les écarts de tarifs n’ont rien à voir avec ceux pour les particuliers.

Les tarifs des banques à réseaux restent quasiment identiques

La Société Générale avait montré la voie en publiant ses tarifs 2020 parmi les premières banques du marché. Pour les clients de l’établissement, pas de changement dans les coûts liés à la gestion du compte courant. Des frais qui s’appliqueront au 1er janvier prochain. Les frais de tenue de compte, notamment, resteront inchangés à deux euros par mois.

La réduction d’utilisation des chèques

Les chèques et les agences physiques sont les principaux coûts des banques à réseaux. Logiquement, les tarifs qui augmentent le plus concernent les chéquiers ainsi que toutes les opérations effectuées en agence. Ainsi, un virement en agence coûtera ainsi 4,5% et 8% plus cher pour les clients de Banque Populaire Rives de Paris et de la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire.
De même, les tarifs pour l’envoi de chéquiers à domicile et ceux liés à l’émission d’un chèque de banque devraient largement augmenter pour les clients du Crédit Agricole Champagne Bourgogne. Des tendances que devraient suivre les autres grandes banques françaises. BNP Paribas, La Banque postale, le Crédit Mutuel et LCL doivent publier prochainement leurs tarifs pour l’année 2020.

A lire également