Livrets épargne : les banques françaises, plus radines que leurs concurrentes européennes ?

Livrets épargne : les banques françaises, plus radines que leurs concurrentes européennes ?
© stock.adobe.com
En France, le LEP et le couple Livret A/LDDS créent une distorsion de la concurrence sur le secteur de l’épargne. Les banques françaises sont tenues de proposer des taux plus élevés afin de mettre en avant leurs livrets maison.

Publié le

Annonce

🎁 Meilleure offre livret épargne du moment

Placez votre argent sans risque ! Taux boosté de 4% brut pendant 4 mois, puis taux standard de 3% brut, soit la meilleure offre de livret épargne actuelle pour ce mois de février (taux équivalent annuel de 3.33% brut). Bénéficiez de + 80 euros supplémentaires offerts, sous conditions, en ouvrant votre livret épargne DISTINGO Bank avant le 29 février 2924.

Des inégalités de rémunération au niveau international

Le site de comparaison de finances personnelles, finder.com, a collaboré avec l’application de finances personnelles Plum, pour comparer les taux d’intérêts des livrets d’épargne (ou de l’équivalent le plus proche) des grandes banques du monde entier par rapport au taux de base local. Ils ont analysé les taux des livrets d’épargne (ou de l’équivalent local) dans 10 pays à travers le monde. Il en ressort que les conditions de rémunération varient fortement en fonction des pays et des continents. Un constat logique, puisque les courbes de taux d’intérêt de ces différents pays sont toutes différentes. La question concernant les épargnants Français est de savoir comment se situeraient les banques françaises par rapport aux banques européennes de l’UE. Il faut rappeler que la Norvège et la Suède offrent de meilleurs taux par rapport au taux de base que la France, mais ces deux pays ne font pas partie de l’UE.

Taux de rémunération de l’épargne en zone euro

PaysTaux moyen brut de l’épargne
France 1.83%
Espagne 1.59%
Allemagne 0.89%

Ce comparatif des taux de rémunération de l’épargne est issu du site de comparaison de finances personnelles, finder.com, qui a collaboré avec l’application de finances personnelles Plum, pour comparer les taux d’intérêts des livrets d’épargne (ou de l’équivalent le plus proche) des grandes banques du monde entier par rapport au taux de base local. Ils ont analysé les taux des livrets d’épargne (ou de l’équivalent local) dans 10 pays à travers le monde.

PaysTaux directeur localTaux moyen brut de l’épargne
Norway 4.25% 2.82%
Sweden 4.00% 2.60%
New Zealand 5.50% 2.95%
Australia 4.35% 2.26%
France 4.00% 1.83%
Spain 4.00% 1.59%
UK 5.25% 1.60%
Canada 5.00% 1.14%
Germany 4.00% 0.89%
US 5.50% 0.12%

L’experte bancaire de Finder.com, Kate Steere, a déclaré : "Si la France n’est pas la dernière du classement lorsqu’il s’agit de répercuter les taux d’intérêt sur l’épargne du client, elle peut encore mieux faire. Il est clair que les banques doivent s’efforcer de permettre à leurs clients d’accéder à de meilleurs taux. C’est particulièrement vrai pour les livrets d’épargne sans restriction d’accès. Nous constatons que les banques privilégient leurs comptes à terme plutôt que leurs livrets, ce qui signifie que ceux qui ne sont pas en mesure de bloquer leur argent sont perdants".

Victor Trokoudes, PDG et fondateur de Plum, a déclaré : "Alors que les grandes banques françaises se sont empressées d’augmenter les taux d’intérêt sur les prêts immobiliers et les crédits, elles ont été beaucoup plus lentes à offrir de meilleures alternatives d’épargne avec un taux d’intérêt plus élevé. Par conséquent, les emprunteurs paient plus cher alors que les épargnants n’en retirent que peu d’avantages. C’est pourquoi il est si important que le public sache qu’il existe d’autres options. Nous avons récemment lancé Plum Intérêts, qui permet aux épargnants d’obtenir des rendements plus élevés, plus proches du taux de base de la Banque centrale européenne.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Livrets épargne : les banques Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Livrets épargne : les banques françaises, plus... : à lire également