Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 06/01/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,65 %
10 ans 0,80 %
15 ans 1,00 %
20 ans 1,20 %
25 ans 1,45 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 06/01/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2018 0.000% 1.878% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.951% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.939% 2.000% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
2013 1.800% 3.089% 3.030% 4.750%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.
Google lancera son compte courant en 2020, nommé Cache, avec Citigroup
©stock.adobe.com

Google lancera son compte courant en 2020, nommé Cache, avec Citigroup

Selon les informations publiées par le Wall Street Journal ce jour, Google s’apprête à lancer son projet de compte courant, nommé Cache, dès 2020. L’idée est évidemment de couper court à toute démarche de la concurrence. Amazon bank avance également de son côté, sur le même modèle, en s’appuyant sur une banque partenaire.

Publié le , mis à jour le

Après Amazon et son offre bancaire, Apple et sa CB, Facebook avec son projet de cryptomonnaie Libra, au tour de Google de faire parler de lui dans le monde de la finance. Le géant californien souhaite s’appuyer sur Citigroup afin de proposer une offre de compte courant aux internautes. Le projet, appelé Cache, devrait être lancé en 2020.

Amazon Bank, Libra de Facebook, Cache de Google...

Google envisage une approche prudente. Le fiasco du projet Libra de Facebook, tout comme les tonnes de réglementation que toutes les autorités de contrôle opposent dès la moindre création de projet financier, poussent Google à s’appuyer sur les offres des banques pour mener à bien son projet. Google n’ira donc pas en concurrence frontale avec les banques. Tout comme Amazon donc, le géant du commerce a également remisé sa volonté de créer son propre système informatique bancaire et devrait s’appuyer sur une banque partenaire. Les déboires d’Apple avec sa carte n’incitent pas non plus à une stratégie de développement unilatérale.

Google s’appuiera sur les banques pour son service bancaire

Alors que Google est rompu à la création de nouvelles fonctionnalités pour son compte propre tous azimuts, pour la partie bancaire, le géant préfère s’appuyer sur les banques existantes. Pas une question de capacité à mieux faire, personne n’en doute, mais pour des raisons évidentes de respects des réglementations (licences bancaires et réglementations internationales parfois complexes obligent). Google étant déjà la cible de nombreuses poursuites dans le domaine du respect des données personnelles, les données financières sont encore plus sujettes à réglementation, et doivent être conservées par les banques. Cela n’empêchera évidemment pas Google, en proposant son service de compte courant en marque blanche, de proposer des services liés au mode de consommation personnalisé de ses clients. On peut faire confiance au géant du web sur ce point.

"Notre approche consistera à établir un partenariat étroit avec les banques et le système financier", a déclaré Caesar Sengupta, cadre supérieur de Google, dans une interview. "C’est peut-être le chemin légèrement plus long, mais c’est plus durable."

A lire également