Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/09/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,85 %
10 ans 0,95 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/09/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2019 0.550% 1.513% 1.400% 3.150%
2018 0.000% 1.837% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.
Natixis : résultats du 2e trimestre 2020 bien plus mauvais qu'attendus
©stock.adobe.com

Natixis : résultats du 2e trimestre 2020 bien plus mauvais qu’attendus

Natixis affiche une perte de 56 millions d’euros au 2e trimestre 2020, un résultat décevant, loin des anticipations des analystes. Son DG, M. Riahi laisse sa place à Nicolas Namias.

Publié le

Natixis, des pertes liées aux provisions pour risques de crédits

Comme toutes les autres banques (Crédit Mutuel, Société Générale, etc.), Natixis a du revoir drastiquement ses provisions pour prévenir son risque de crédit. Ainsi, Natixis a subi une perte nette de 57 millions d’euros au deuxième trimestre, au lieu d’un bénéfice de 346 millions d’euros un an plus tôt.
La gestion d’actifs a volé en éclats

Sur cette période, Natixis, qui regroupe diverses activités telles que les opérations de marché, la gestion d’actifs ou encore l’assurance, a été frappé par "le plein effet de la dislocation des marchés de la fin du premier trimestre, principalement en gestion d’actifs, par les mesures de confinement prises en France et par les annulations de dividende, ainsi que les incertitudes quant à la forme de la reprise économique principalement pour la banque de grande clientèle", a expliqué le groupe dans son communiqué.
Le départ du DG n’est pas lié aux mauvais résultats du 2e trimestre

Contrairement à ce que l’on pourrait comprendre, le départ de M. Riahi n’est pas lié aux piètres performances de la banque au 2 trimestre. Difficile de faire porter la responsabilité d’une pandémie à un Directeur Général. Non, M. Riahi "quitte ses fonctions de directeur général de Natixis et de membre du directoire du groupe BPCE en raison de divergences stratégiques concernant les options du futur plan de Natixis", a précisé la banque dans un communiqué. "Afin de préparer le nouveau plan stratégique qui sera présenté à l’été prochain et en vue d’engager cette nouvelle étape de la vie de l’entreprise, le conseil a décidé de nommer Nicolas Namias comme directeur général à compter du 4 août 2020", est-il ajouté.

A lire également