Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 02/11/2019
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,65 %
10 ans 0,75 %
15 ans 0,90 %
20 ans 1,10 %
25 ans 1,35 %
30 ans 1,75 %
(*) Mise à jour effectuée le 02/11/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2018 0.000% 1.884% 1.900% 3.200%
2017 1.000% 1.948% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.929% 2.000% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
2013 1.800% 3.090% 3.030% 4.750%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Prix du gaz : baisse de -6.8% en moyenne au 1er juillet 2019

Les tarifs réglementés de vente du gaz, appliqués par Engie à des millions de foyers, vont baisser de 6,8% au 1er juillet, a annoncé mercredi la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Publié le , mis à jour le

Gaz : les tarifs réglementés vont baisser de 6,8% en moyenne au 1er juillet

Les tarifs "sont en baisse de 6,8% en moyenne par rapport aux tarifs en vigueur depuis le 1er juin 2019", indique la CRE dans une délibération. Cette évolution a été entraînée par une forte baisse de 14,4% des coûts d’approvisionnement, dans le sillage de la baisse des cours sur le marché du gaz naturel.

Ces tarifs de vente sont aujourd’hui appliqués par Engie à quelque 4,3 millions de foyers. Mais ils sont appelés à disparaître à terme car ils avaient été jugés contraires au droit européen par le Conseil d’État. Le gouvernement a ainsi prévu de mettre fin aux tarifs réglementés de vente du gaz naturel de manière progressive, jusqu’au 30 juin 2023. La mesure, initialement prévue dans la loi Pacte, a été intégrée au projet de loi énergie-climat.

A lire également