Redéploiement des services publics en Province : 26 services de la DGFiP créés dans les territoires en 2022

Bruno le Maire et Gabriel Attal annoncent le redéploiement, pour la deuxième année consécutive, de 26 services de la Direction générale des Finances publiques dans les territoires.

Publié le , mis à jour le

Annonce

🎁 Offre bourse : 1000 euros offerts chez Bourse Direct

Offre exceptionnelle Bourse Direct : 1000 euros de frais de courtage offerts pendant 3 mois, pour l’ouverture de votre compte bourse (compte-titres, PEA, PEA-PME), offre à saisir jusqu’au 29 avril 2024.

En évoquant le redéploiement des services publics en Province, l’on imagine pas forcément qu’il s’agisse des services de Direction Générale des Finances Publiques. Toutefois, le gouvernement communique, pour le moment, sur ce point. Le redéploiement en province (pardon, dans les territoires) se poursuit.

26 services de la Direction générale des Finances publiques déployés dans les territoires

Ces 26 nouveaux services créés en septembre 2022 s‘ajoutent aux 21 services déjà créés en 2021. La démarche de relocalisation du service public de la Direction générale des finances publiques engagée en 2019 s’inscrit dans l’objectif gouvernemental de relance des dynamiques territoriales. Elle consiste à redéployer des emplois implantés dans la région parisienne ou dans les grandes métropoles vers des services relocalisés dans des villes de taille moyenne ou plus petites.

(c) DGFIP

Cette démarche offre également aux agents et aux cadres l’opportunité de trouver de meilleures conditions de vie, personnelles et familiales, et de ne plus subir les contraintes de logement et de transports des grandes villes. La relocalisation des services dans les territoires s’appuie sur la dématérialisation des services aux usagers et sur la capacité de travailler à distance qui permet une organisation plus efficace des services.

2.500 emplois transférés

Jusqu’en 2026, 2 500 emplois seront donc transférés dans 66 villes sélectionnées par un comité représentatif (Etat et syndicats) sur la base de critères socio-économiques prenant en compte l’accessibilité, la démographie, l’attractivité, et les conditions d’accueil des agents. Ces postes sont pourvus, sur appel à candidature, par des agents titulaires volontaires et par des contractuels. Ainsi, le 1er septembre 2022, 26 nouveaux services ouvrent, avec l’implantation de 608 nouveaux emplois (928 à terme) dans des villes petites et moyennes.
En outre, 7 des 21 services relocalisés en 2021 sont aujourd’hui renforcés à hauteur de 62 emplois, si bien qu’au total, en deux ans, 1 170 emplois auront été implantés dans les services relocalisés. Dès maintenant, 44 des 66 communes sélectionnées auront accueilli des emplois relocalisés.
Gabriel Attal déclare : « La relocalisation de services de la direction générale des finances publiques vers les villes de tailles petite et moyenne s’accélère. Après 21 services en 2021, ce sont 26 services qui sont créés au 1er septembre 2022. Au total, en deux ans, près de la moitié des emplois qui devaient être réimplantés à l’horizon 2026 sont déjà en place dans 44 des 66 communes sélectionnées. Cette démarche montre notre détermination, avec Bruno Le Maire, à changer en profondeur les méthodes de travail de la DGFiP pour renforcer leur implantation locale. Cette nouvelle étape, c’est la preuve de l’engagement tenu pour un service toujours plus proche des usagers et de leurs territoires. Nous voulons saluer l’ensemble des agents qui y contribuent, et qui entameront avec ces implantations territoriales une nouvelle étape de leur engagement au sein de la DGFiP.  »

Décentralisation en 2022

Pour cette deuxième année de déploiement, les nouveaux services créés sont les suivants :

  • 7 services d’appui à la publicité foncière à Château-Thierry (02) : 50 emplois à terme, Troyes (10) : 50 emplois à terme, Guingamp (22) : 30 emplois à terme, Guéret (23) : 25 emplois à terme, Redon (35) : 45 emplois à terme, Tarbes (65) : 34 emplois à terme et Joigny (89) : 50 emplois à terme ;
  • 2 pôles nationaux de contrôle à distance à Besançon (25) : 40 emplois à terme et Béthune (62) : 40 emplois à terme ;
  • 2 centres de contact des particuliers à Angoulême (16) : 50 emplois à terme et Nevers (58) : 50 emplois à terme ;
  • 1 centre de contact des amendes à Épinal (88) : 25 emplois à terme ;
  • 3 centres de contacts des professionnels à Decazeville (12) : 35 emplois à terme, Morlaix (29) : 41 emplois à terme et Cahors (46) : 45 emplois à terme ;
  • 5 antennes de SIE vont également être installées à Digne-Les-Bains (04) : 25 emplois à terme, Valence (2 antennes) (26) : 50 emplois à terme, Pont-Audemer (27) : 25 emplois à terme et Chaumont (52) : 25 emplois à terme ;
  • 2 centres de gestion des retraites à Fougères (35) : 24 emplois à terme et Loches (37) : 40 emplois à terme ;
  • 1 service liaison rémunération à Riom (63) : 32 emplois à terme et 1 service liaison rémunération renforcé à Châlons-en-Champagne (51) : 45 emplois à terme ;
  • 1 pôle national de soutien au réseau pour les actions lourdes de la fiscalité des professionnels à Dax (40) : 27 emplois à terme ;
  • 1 centre de traitement des données à Montbard (21) : 25 emplois à terme.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Redéploiement des services Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Redéploiement des services publics en Province... : à lire également