Vente de panique sur les places boursières, CAC40 -7%, DAX -7.37%, Nikkei -5.07%

Cotations impossibles sur les places financières européennes ce matin, sur les contrats à terme, réservation à la baisse. Jusqu’à -7% pour le CAC40, -7.37% pour le DAX sur les marchés actions, chute des cours du pétrole sur fond de querelles commerciales.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 820€ cumulés au 14 juin 2024 (5 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

Les investisseurs cèdent à la panique

L’indice vedette Nikkei a clôturé sur une chute de 5,07% à 19.698,76 points (-1.050,99 points). Il n’avait pas perdu autant en une seule séance depuis début février 2018, au moment du début de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.
Crise sur le pétrole

Les principales Bourses d’Asie essuyaient de lourdes pertes lundi, victimes de la propagation incessante de l’épidémie mondiale de coronavirus et de l’effondrement historique du marché du pétrole, qui faisaient flamber le yen face au dollar.

Les cours du pétrole connaissaient lundi leur pire chute depuis la première guerre du Golfe en 1991 : vers 07H00 GMT le baril de brut américain WTI s’effondrait de 27,83% à 29,78 dollars et le Brent de la mer du Nord plongeait de 26,02% à 33,49 dollars.

En cause, la décision de l’Arabie saoudite d’adopter une politique de la terre brûlée en baissant drastiquement le prix de son or noir, après l’échec de négociations en fin de semaine dernière entre les pays exportateurs de pétrole (Opep) et la Russie.

"L’Arabie saoudite semble vouloir punir la Russie", a commenté Jeffrey Halley, analyste de marché chez OANDA. Le marché du pétrole va probablement rester au tapis durant les prochains mois, les rabais de l’Arabie saoudite se conjuguant avec le coup d’arrêt donné à la croissance économique mondiale par le coronavirus, qui a fait chuter la demande d’or noir, a ajouté cet analyste.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Vente de panique sur les (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Vente de panique sur les places boursières,... : à lire également