Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/09/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,85 %
10 ans 0,95 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/09/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2019 0.550% 1.513% 1.400% 3.150%
2018 0.000% 1.837% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.
Assurance-Vie : la CLCV met en garde contre la baisse de la garantie sur les fonds euros
©stock.adobe.com

Assurance-Vie : la CLCV met en garde contre la baisse de la garantie sur les fonds euros

L’association de défense des consommateurs CLCV a accusé mardi certains assureurs de remettre en cause le principe de l’assurance vie en fonds euros en ne garantissant plus, de fait, aux épargnants de ne pas perdre d’argent.

Publié le

Assurance vie : l’association CLCV met en garde contre la disparition de certaines garanties

"Les épargnants ont été trompés" par les acteurs du marché "sur les points majeurs du fonds en euros", dont certains contrats ont "perdu leur garantie intégrale en capital", accuse l’association, s’appuyant sur une étude réalisée auprès de plusieurs dizaines d’acteurs de l’assurance. Traditionnellement, les fonds "euros" fonctionnaient de la manière suivante : "Si un épargnant a investi 100 euros, après paiement des frais sur versement, il doit être assuré de récupérer 100, quoi qu’il arrive et quels que soient les autres frais", rappelle CLCV.

Un capital garanti, seulement net des frais de gestion

L’association vise les frais de gestion demandés par les assureurs : selon CLCV, la moitiédes nouveaux contrats permet aux compagnies de prélever ces frais même si cela conduit l’épargnant à se retrouver in fine avec un montant inférieur à sa mise initiale.

"Ainsi, la garantie du capital baisse avec le temps avec une garantie de l’ordre de 92% seulement au bout de huit ans", dénonce CLCV, notant que les anciens contrats, fermés à la souscription, n’amputent eux presque jamais le capital initialement investi. Face à cette situation, l’association demande "la mention expresse de l’absence de garantie sur le fonds en euros dans les documents commerciaux,publicitaires et contractuels dès lors que l’assuré n’est pas sûr de récupérer 100 à tout moment s’il a investi 100 après frais sur versements".

Contactée par l’AFP, la Fédération française de l’assurance n’était pas immédiatement disponible pour commenter les conclusions decette étude.

A lire également