Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/04/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,70 %
10 ans 0,85 %
15 ans 1,20 %
20 ans 1,40 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,85 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/04/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2018 0.000% 1.858% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
2013 1.800% 3.089% 3.030% 4.750%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Après la correction de ces derniers jours, le CAC 40 redresse timidement la tête (+0,52%) ce matin (04/12)

La Bourse de Paris reprenait quelques couleurs (+0,52%) mercredi matin, après avoir accusé d’importantes pertes ces derniers jours, le regain soudain des tensions commerciales ayant sapé la confiance des investisseurs.

Publié le

La Bourse de Paris regagne un peu du terrain perdu (+0,52%) depuis lundi

A 09H43 , l’indice CAC 40 prenait 30,01 points à 5.757,23 points. La veille, il avait fini sur un net recul de 1,03%. "S’il se confirme en effet que les négociations sont de nouveau à l’arrêt entre les Etats-Unis et la Chine, les marchés actions pourraient éprouver des difficultés à repartir de l’avant d’ici la fin de l’année", a estimé dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC. Les marchés boursiers, qui avaient capitalisé ces dernières semaines sur la proximité d’un accord, au moins partiel, entre les Etats-Unis et la Chine sur le commerce, déchantent depuis lundi alors que Washington multiplie les offensives commerciales, et pas seulement à l’égard de Pékin. "Donald Trump a suggéré qu’il pourrait ne pas y avoir d’accord avant les prochaines élections afin de mettre la pression. Il menace également, par l’intermédiaire de son secrétaire d’Etat au Commerce, de mettre en place les nouveaux droits de douane programmés mi-décembre plutôt que de les reporter", a-t-il complété.

Interrogé sur les négociations au sujet d’un accord commercial avec la Chine, Donald Trump a affirmé mardi à Londres qu’il n’avait pas de date butoir et pourrait repousser tout compromis après son éventuelle réélection. "La loi sur Hong Kong avait déjà jeté un froid, mais celle sur les Ouïghours, en cas de confirmation probable au Sénat, ne devrait pas arranger les relations sino-américaines. La visibilité est de nouveau très faible", selon M. Le Liboux.

Par ailleurs, l’administration Trump a menacé d’imposer des tarifs douaniers additionnels pouvant aller jusqu’à 100% sur 2,4 milliards de produits français si Paris ne renonce pas à sa taxe sur les entreprises du numérique. Lundi, le président américain avait également annoncé des droits de douane américains sur les importations d’acier et d’aluminium en provenance du Brésil et de l’Argentine.

Côté indicateurs, la séance s’annonce dense avec les données d’activité dans les services pour novembre en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. En Chine, l’activité dans les services a bondi le mois dernier à son plus haut depuis sept mois grâce en partie à la croissance des nouvelles commandes à l’export, selon un indice indépendant publié mercredi.

Outre-Atlantique sont également attendues les créations d’emplois dans le secteur privé (enquête ADP), avant le rapport mensuel sur l’emploi américain de vendredi.

A lire également