Bourse : frissons pour les indices européens, le CAC40 soutenu par le luxe, la 5ième vague COVID et ses confinements en ligne de mire

Bourse : frissons pour les indices européens, le CAC40 soutenu par le luxe, la 5ième vague COVID et ses confinements en ligne de mire © stock.adobe.com

Alors que le NASDAQ continue son envolée, le DOW Jones et les indices européens craignent les impacts de la 5ième vague. L’annonce du confinement généralisé en Autriche et les annonces attendues en Allemagne ont propagé une vague de frissons ce vendredi 19 novembre 2021.

Publié le

Les indices boursiers sur leurs plus hauts, sans volonté de continuer le rallye, la probabilité d’une baisse est désormais plus forte. La moindre mauvaise nouvelle sera le déclencheur d’une vague baissière. L’annonce d’un reconfinement généralisé en Autriche a suffit pour faire plonger les indices boursiers européens ce vendredi en séance. À l’ouverture des marchés US, cette information a été largement relativisée, compte-tenu du faible impact de l’Autriche sur les marchés financiers. Mais les annonces sanitaires allemandes risquent de ne pas être accueillies aussi négligemment.

CAC40, encore une semaine en hausse, mais...

Le CAC40 se porte comme un charme, porté par les valeurs du luxe. Ainsi, Hermès, dont la capitalisation boursière est devenue la 8ième d’Europe, devance largement celle d’AirBus. La Maison de la rue du Faubourg Saint-Honoré est restée soutenue par la rumeur selon laquelle elle pourrait rejoindre l’indice boursier Euro Stoxx 50. Au-delà du prestige, le titre bénéficierait de l’investissement des gérants spécialisés dans les très grandes capitalisations européennes et des ETF qui imitent la performance de cet indice.

Des craintes de la 5ième vague

L’annonce du reconfinement généralisé en Autriche a jeté un froid. En quelques minutes seulement, les indices européens ont viré au rouge. Ce sont surtout les mesures devant être annoncées prochainement en Allemagne, où la 5ième vague est forte, qui sont sources de craintes. L’indice boursier italien a baissé de près de 2% en séance.