Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 05/05/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,70 %
10 ans 0,85 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,45 %
25 ans 1,65 %
30 ans 1,80 %
(*) Mise à jour effectuée le 05/05/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2018 0.000% 1.837% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
2013 1.800% 3.089% 3.030% 4.750%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Bourse : Une vague de fortes hausses sur les indices, le CAC 40 termine à (+6,91%)

La Bourse de Paris accélérait la cadence mardi (+6,91%) un peu avant la fermeture des marchés, à la faveur du plan de relance annoncé la veille par la Réserve fédérale américaine (Fed) et de nouvelles plus optimistes sur le front sanitaire.

Publié le

La Bourse de Paris accroît ses gains avant la fermeture (+6,91%)

A 16H56 , l’indice CAC 40 prenait 270,32 points à4.184,63 points. La veille, il avait fini en baisse de 3,32%. Les autres places européennes étaient aussi galvanisées, à l’image de Francfort (+8,71%) ou Londres (+6,76%). "Les marchés européens rebondissent fortement, saluant le programme d’achat d’actifs élargi et sans limite annoncé par la Fed hier, destiné à limiter l’impact de la crise sanitaire sur l’économie", souligne dans une note Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance. La Banque centrale américaine a annoncé lundi une nouvelle salve de mesures - dont l’achat illimité d’obligations ainsi que divers mécanismes d’aide directe aux entreprises, y compris les PME - pour préserver la première économie du monde des conséquences de la pandémie de Covid-19. Ce soutien apparaît aujourd’hui d’autant plus bienvenu que l’administration Trump n’a trouvé aucun accord lundi avec les élus démocrates et républicains du Congrès sur un plan de soutien massif à l’économie américaine, et les discussions se poursuivaient en coulisses pour tenter de parvenir à un vote au Sénat mardi.

L’Italie, mise à genoux par le fléau du coronavirus, a enregistré lundi une deuxième baisse consécutive du nombre de morts et de nouveaux cas positifs, alimentant l’espoir prudent d’un ralentissement de la pandémie même si la péninsule a passé la barre des 6.000 morts. Alors que plus de 1,7 milliard d’habitants sont confinés avec un bilan quidépasse 16.000 morts, une nouvelle positive est également venue de Chine avec l’annonce par les autorités locales de la levée à compter du 8 avril des restrictions de déplacements, après plus de deux mois de confinement.

Côté valeurs, Axa prenait la tête de l’indice avec un bond de 15,62% à 15,53 euros, suivi par Safran (+15,15% à 65,26 euros) et Atos (+14,34% à 52,98 euros).

A lire également