Dévaluation : le bolivar vénézuélien dévalué de 100000000% !

L’inflation vous connaissez ? Quand l’on parle de perte de valeur de l’argent, le Venezuela connaît bien les impacts de l’hyperinflation, bilan le Venezuela dévalue sa monnaie, le bolivar, en divisant sa valeur par un million.

Publié le

Annonce

🎁 Meilleure offre épargne sans risque du moment

Placez votre argent sans risque ! Sans changer de banque, sans avoir à ouvrir un compte courant Monabanq, le compte rémunéré Rentabilis Monabanq (Crédit Mutuel Alliance Fédérale) est sans contraintes. Totalement gratuit. Le taux proposé est de 5 % brut durant 3 mois, jusqu’à 150.000 € de dépôt. Taux standard de 2 % brut. Totale liberté pour votre capital. Calcul des intérêts au jour le jour. Offre à saisir jusqu’au 31 mai 2024 inclus.

1 million d’anciens bolivars = 1 nouveau bolivar

L’on peut encore se plaindre en France de la baisse sensible du pouvoir d’achat, avec les hausses du prix de l’énergie, il existe pourtant des pays dans lesquels la crise inflationniste est d’une toute autre ampleur. Avec une inflation annuelle de l’ordre de 1600% sur 2021, le Venezuela est déjà dans le gouffre. Près de 95% de sa population vit sous le seuil de pauvreté local (3$ par jour). Ce pays, pourtant doté de richesse pétrolière est aux abois, et rien ne semble tirer le pays hors de ce drame. Ainsi, afin de jouer avec des milliards de bolivars, le gouvernement a décidé de diviser la valeur de sa monnaie nationale de un million, 1 million de bolivars est désormais égal à 1 bolivar. Une simplification qui arrange tout le monde.

Troisième dévaluation en 13 ans

Les trois-quarts des transactions du pays ne se font évidemment plus en bolivars depuis l’arrivée de cette crise. Le dollar américain étant naturellement la devise de référence dans tout le continent américain. La baguette de pain à 7 millions de bolivars passe désormais à 7 nouveaux bolivars. Les nouveaux billets de banque sont imprimés. Les anciens sont brûlés, ou donnés aux enfants pour jouer.

Les raisons de la chute du pays ?

Acteur majeur du marché pétrolier mondial quelques années de cela, le Venezuela, qui a produit jusqu’à 3,3 millions de barils par jour, en est aujourd’hui à moins de 15% de sa capacité de production. La baisse des cours du pétrole, avant et pendant la crise sanitaire. Mais également des soucis de gestion et des querelles politiques contreproductives.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Dévaluation : le bolivar (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Dévaluation : le bolivar vénézuélien dévalué de... : à lire également