Euronext mets la main sur la Bourse de Milan pour 4,33 milliards d’euros

L’opérateur boursier paneuropéen Euronext a conclu un accord avec le London Stock Exchange (LSE) afin de lui racheter la Bourse de Milan pour 4,33 milliards d’euros, ont annoncé les deux groupes vendredi dans des communiqués séparés.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 600€ cumulés au 23 avril 2024 (5 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

Euronext va racheter la Bourse de Milan pour 4,33 milliards d’euros

Fin juillet, le LSE avait fait savoir qu’il envisageait de céder la bourse de Milan en vue de décrocher le feu vert de Bruxelles à l’acquisition du groupe américain de données financières Refinitiv pour 27 milliards de dollars. Dans le cadre de cette opération, Euronext va également mettre la main sur la plateforme italienne MTS, luipermettant de faire son entrée dans la négociation des dettes souveraines.

"L’acquisition de Borsa Italiana marque une étape décisive du plan stratégique d’Euronext" à horizon 2022, s’est félicité son patron, Stéphane Boujnah, cité dans un communiqué, estimant qu’elle permettait de "créer la colonne vertébrale de l’union des marchés de capitaux en Europe".

L’opérateur, qui gère déjà les Bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne, Dublin et Oslo, avait annoncé l’an passé être ouvert à des acquisitions. Mi-septembre, le LSE avait accordé ses faveurs à Euronext pour entamer des négociations exclusives, écartant du même coup les offres des opérateurs suisse SIX Group et allemand Deutsche Bà

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Euronext mets la main sur la Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Euronext mets la main sur la Bourse de Milan... : à lire également