L’euro s’effondre face au dollar et passe sous le seuil de la parité ce 14 juillet 2022, 1 euro = 0.995 dollar

Comme attendu, l’euro poursuit sa baisse face au dollar, et a enfoncé le support de la parité, laissant la porte ouverte à une baisse encore bien plus sévère. La BCE tentée de réagir ?

Publié le

Annonce

🎁 Meilleure offre livret épargne du moment

Placez votre argent sans risque ! Taux boosté de 4% brut pendant 4 mois, puis taux standard de 3% brut, soit la meilleure offre de livret épargne actuelle pour ce mois de février (taux équivalent annuel de 3.33% brut). Bénéficiez de + 80 euros supplémentaires offerts, sous conditions, en ouvrant votre livret épargne DISTINGO Bank avant le 29 février 2924.

Le taux de change Euro/Dollar passe sous la parité

C’était attendu, la poursuite de la baisse de l’euro face au dollar, et c’est fait ! Il faut désormais plus d’1 euro afin d’avoir 1 dollar ! Le taux de change Euro/Dollar s’est inversé, la parité a été enfoncée en séance ce 14 juillet 2022. En séance, à 15h40, 1 euro valait 0.995 dollar. Le taux de change euro/dollar était en baisse de -0.86%. Jusqu’alors le seuil de la parité formait un support largement défendu par les investisseurs.

A lire aussi : La parité euro/dollar (1 euro = 1 dollar) atteinte, une première depuis 20 ans : quels impacts pour vos finances personnelles ?

Mais les piètres prévisions de croissance en Europe publiées en journée ont permis d’enfoncer ce support psychologique. La spéculation sur le taux de change EUR/USD est forte, avant l’annonce de la hausse de Taux de la BCE de jeudi prochain. La vitesse d’application des nouvelles politiques monétaires des deux banques centrales, la FED et la BCE, suffit à provoquer un vague mouvement d’achat sur le dollar.

Hausse des taux de la BCE le 21 juillet

La BCE est en retard ! Si la FED pousse ses taux d’intérêts fortement vers le haut depuis quelques mois, la BCE ne va augmenter, de 25 ou 50 points de base, son taux directeur qu’à partir de ce 21 juillet. Or le taux directeur principal de la BCE est négatif. Rien à voir avec les taux directeur de la FED.

A lire aussi : Hausses des taux d’intérêt directeurs des banques centrales (France (BCE), Angleterre, USA, Japon, Chine, Brésil, etc.)

Ainsi, les investisseurs ont tout avantage à se diriger vers les obligations libellées en dollars, plus rémunératrices, qu’en euros. Ainsi, c’est le billet vert américain qui devient attirant pour les investisseurs. "Si on regarde depuis le début de l’année, ce n’est pas tant l’euro qui est faible que le dollar qui est fort, traditionnellement parce que le dollar est une valeur refuge quand il y a des conflits internationaux. La preuve de ça, c’est que l’euro a plutôt monté contre d’autres devises comme le Yen japonais ou la livre britannique", explique François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, sur FranceInfo mercredi. La remontée des taux directeurs par la Réserve fédérale des États-Unis (FED), a notamment stimulé le dollar.

Taux fixes directeurs de la BCE
Taux

Taux de refinancement
0.00 %

Taux de dépôt au jour le jour
-0.50 %

Taux de prêt marginal au jour le jour
0.25 %

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article L'euro s'effondre Publiez votre commentaire ou posez votre question...

L’euro s’effondre face au dollar et passe sous... : à lire également