La trêve des confiseurs est respectée à la bourse de Paris (+0,13%)

La Bourse de Paris a terminé sans réelle tendance vendredi (+0,13%) dans un marché déserté par les investisseurs, sombrant dans l’anémie entre Noël et Nouvel An.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 820€ cumulés au 14 juin 2024 (5 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

La Bourse de Paris sombre dans l’anémie entre Noël et Nouvel An (+0,13%)

L’indice CAC 40 a pris 7,84 points pour achever la séance à 6.037,39 points, un nouveau plus haut annuel en clôture, dans un volume d’échanges étiolé de 2,2 milliards d’euros. Mardi, il avait fini étal à à 6.029,55 points avant de faire une pause de deux jours pour Noël. Au cours de la semaine écoulée, l’indice a avancé de 1,31%. Depuis le début de l’année, ses gains s’élèvent à 27,62%. La cote parisienne aouvert légèrement en hausse puis a gagné un peu de terrain avant d’en reperdre après l’ouverture de Wall Street. "Il ne se passe strictement rien et avec le 1er janvier situé en plein milieu de la semaine, on ne s’attend pas à grand chose non plus la semaine prochaine", a indiqué àl’AFP, Daniel Larrouturou, gérant actions chez Dôm Finance.

Le marché s’est un peu replié "parce que le Nasdaq s’affichait légèrement en baisse" après avoir battu un record la veille, mais surtout en raison de "l’absence de volume" dans des échanges réduits à des "arbitrages dedernière minute desquels il est impossible de tirer des considérations", précise t-il. L’affirmation de Pékin selon laquelle la Chine était toute proche de signer l’accord commercial préliminaire avec les États-Unis n’a "pas été susceptible de faire bouger le marché", selon lui. Un assouplissement dans la guerre commerciale alimente depuis fin octobre une hausse quasi constante de l’indice parisien, qui atteint régulièrement de nouveaux plus hauts en douze ans. Seul élément macroéconomique du jour, les stocks de pétrole brut ont baissé dans des proportions largement supérieures aux attentes la semaine dernière aux Etats-Unis, selon un rapport hebdomadaire de l’Agence américaine d’information sur l’Energie publié vendredi. Lundi sera la dernière séance pleine de l’année à la Bourse de Paris, qui écourtera celle du 31décembre avant le réveillon.

  • Plus forte hausse du CAC 40, Carrefour a pris 0,96%à 15,25 euros, talonné par LVMH en progression de 0,85% à 417,60 euros.
  • TechnipFMC a fermé la marche (-2,01% à 18,80 euros).
  • Renault a cédé 0,54% à 43,00 euros. Jun Seki, le numéro trois du constructeur automobile japonais Nissan, allié à Renault, va prochainement démissionner.
  • Sur le SBF 120, Genfit a décollé de 5,39% à 18,18 euros, suivi de DBV Technologie (+4,43% à 19,10 euros).

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article La trêve des confiseurs (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

La trêve des confiseurs est respectée à la... : à lire également