Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/09/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,85 %
10 ans 0,95 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/09/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2019 0.550% 1.513% 1.400% 3.150%
2018 0.000% 1.837% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Le CAC 40 grimpe fort (+1,79%) sans l’aval de Wall Street

La Bourse de Paris s’est redressée lundi (+1,79%) après le décrochage de la fin de semaine précédente, se repositionnant avant la réouverture mardi des marchés américains fermés en raison d’un jour férié.

Publié le

La Bourse de Paris remonte (+1,79%) en attendant la réouverture de Wall Street

L’indice CAC 40 a pris 88,65 points pour clôturer à 5.053,72 points dans un faible volume d’échanges de2,7 milliards d’euros. Sur l’ensemble de la semaine dernière, il avait perdu 0,76%.

Le marché a effectué "un réajustement par rapport au trou d’air de la semaine dernière", sans qu’il y ait vraiment d’autres motifs que la fermeture des marchés américains , note Alexandre Baradez, analyste à IG France.

Les marchés actions ont subi une baisse généralisée en fin de semaine dernière, en particulier ceux qui avaient fortement progressé jusque-là, notamment les valeurs technologiques.

"Il n’y a pas de raisons politiques, ni sur le plan des matières premières ou des taux" pour expliquer le rebond de la séance, commente M. Baradez, interrogé par l’AFP.

Le marché évite peut-être d’être en position vendeur avant la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne jeudi. Les investisseurs s’attendent également à du "pragmatisme" dans les discussions entre Londres et Bruxelles sur le Brexit à l’approche de la fin de la période de transition.

"L’orage de la semaine dernière est arrivé par le secteur technologique aux Etats-Unis", rappelle M. Baradez.
Rotation sectorielle ?

Le reste de la semaine permettra de savoir "s’il s’agit d’une simple correction ou si ça traduit une fin d’appétit débridé pour les valeurs technologiques américaines", estime l’expert.

Les marchés américains rouvriront mardi après un jour férié.

"Si tout repart à la baisse, cela traduira une aversion globale aux actifs risqués", souligne l’analyste.
Softbank mise sur les options

Par ailleurs, des informations de presse ont fait état de l’achat par le groupe japonais Softbank de très grosses quantités d’options sur les marchés financiers, ayant engendré un vent d’inquiétude sur les marchés américains.

Le mastodonte japonais des investissements dans les nouvelles technologies SoftBank Group aurait acheté pour quatre milliards de dollars de ces produits dérivés selon le Financial Times, ce qui soulève des doutes sur la soutenabilité de la reprise des indices américains.
Valeurs

Sur le plan des valeurs, le secteur aéronautique s’est démarqué : Airbus a grimpé de 5,72% à 73,77 euros et Safran de 3,76% à 100,90 euros.

Les valeurs technologiques se sont redressées aussi après les fortes baisses de la fin de semaine. Worldline, qui avait perdu plus de 10% entre la clôture du mercredi et celle de vendredi, a repris 3,82% à 76,62 euros.

Saint-Gobain a avancé 2,92% à 35,24 euros grâce au relèvement de sa recommandation à "acheter" par la Société Générale.

Sanofi est monté de 2,35% à85,53 euros. GSK et le laboratoire français ont assuré que leur vaccin contre le Covid-19 coûterait "moins de dix euros" la dose.

Dans le trio des services aux collectivités, Engie (+3,22% à 12,02 euros), Suez (+0,60% à 15,22 euros) et Veolia (+2,02% à 19,94 euros) ont fini dans levert après les déclarations du week-end sur le projet d’offre de Veolia sur Suez via le rachat de parts d’Engie.

A lire également