Le CAC40 perd encore -0.28% sur cette semaine, l’inflation américaine (+7%) commence à faire peur, hausse des salaires de +5.7%

Inflation passagère qu’ils disaient... Aux USA l’envolée des salaires (+5.7%), avec une inflation proche des 7% commence à irriter les investisseurs, la spirale d’une hyper inflation se met en place, lentement, mais surement. La FED va agir rapidement désormais en remontant ses taux directeurs, car l’urgence est là.

Publié le

Annonce

🎁 Meilleure offre épargne sans risque du moment

Placez votre argent sans risque ! Sans changer de banque, sans avoir à ouvrir un compte courant Monabanq, le compte rémunéré Rentabilis Monabanq (Crédit Mutuel Alliance Fédérale) est sans contraintes. Totalement gratuit. Le taux proposé est de 5 % brut durant 3 mois, jusqu’à 150.000 € de dépôt. Taux standard de 2 % brut. Totale liberté pour votre capital. Calcul des intérêts au jour le jour. Offre à saisir jusqu’au 31 mai 2024 inclus.

La FED est finie, fin de la plaisanterie

L’inflation aux USA, au niveau de +7%, en rythme annuel inquiète sérieusement. En effet, la spirale infernale de l’inflation semble s’être activée, puisque les salaires américains sont d’ores et déjà en forte hausse (accélération à +5.7% en décembre). Les causes d’une envolée passagère de l’inflation pour la reprise post-COVID ou liées à la crise géopolitiques sur les énergies ne tiennent plus. La hausse des taux d’intérêt arrive. La spéculation sur l’ampleur de la hausse des taux à venir aux Etats-Unis arrive à son paroxysme. Sur ces inquiétudes, les indices européens, subissent, comme à l’accoutumée.

Le CAC40 se dégonfle

Aucun rebond tenable pour le CAC40. Au lendemain d’une baisse de 1,54%, l’indice parisien a encore perdu 0,77%, à 6.951,38 points, après un début de séance en hausse. Sur la semaine, la quatrième consécutive de baisse, il abandonne 0,21%, et 2,82% depuis le 1er janvier. La BCE a changé de ton et s’apprête à son tour à donner un tour de vis, en relevant ses taux directeurs, avant la fin 2022. Un changement de cap radical, montrant son manque évident de clairvoyance concernant cette inflation.

Hausses des taux aux USA

Pas moins de 4 hausses de taux prévues, de 0.25% à chaque fois. C’est le scénario le plus plausible. Pour l’Europe, une seule hausse de taux minimale serait le plus plausible. Au Royaume-Uni, la banque centrale a déjà procédé à sa seconde hausse de taux directeur.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Le CAC40 perd encore -0.28% Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Le CAC40 perd encore -0.28% sur cette semaine,... : à lire également