Surplace de la bourse : réunion de la BCE jeudi et Brexit, deux inquiétudes pour les investisseurs

La Bourse de Paris a reculé de 0,23% à la clôture mardi, dans l’expectative face aux négociations sur le Brexit et à deux jours d’une réunion importante de la Banque centrale européenne.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 460€ cumulés au 2 mars 2024 (5 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

La Bourse de Paris accuse le coup face au Brexit et la BCE et perd 0,23%

L’indice vedette CAC 40 a abandonné 12,71 points à 5.560,67 points. Pendant ce temps à Wall Street, le Dow Jones gagnait 0,31% à 30.163,46 points, le S&P 500 0,11%à 3.696,11 points, et le Nasdaq perdait 0,07% à 12.511,27 points à la mi-séance vers 16H40 GMT. Malgré leur attention très forte pour la thématique des vaccins depuis des mois, les investisseurs sont restés muets face à un rapport des experts de l’Agence américaine des médicaments . Celui-ci a pourtant jugé que le vaccin de Pfizer (+2,67%) et BioNTech (+4,12%) contre le Covid-19 ne présentait pas de risque de sécurité empêchant son autorisation, qui pourrait survenir d’ici à la fin de la semaine.

Mais l’humeur n’est pas à la fête au momentoù la pandémie fait rage aux États-Unis et impose un reconfinement dans le sud de l’État de Californie après que la première puissance mondiale a déploré la mort de 283.000 personnes.

De plus, "le marché est attentiste par rapport au Brexit", indique à l’AFP Alexandre Baradez, responsable de l’analyse marchés pour IG France.

Dans cet interminable divorce, le gouvernement britannique a annoncé mardi après-midi avoir atteint un accord avec Bruxelles lui permettant de retirer les dispositions controversées de son projet de loi revenant sur le traité de Brexit, qui fâchaient les Européens en pleines négociations commerciales.

Après cinq semaines de hausse d’affilée, des prises de bénéfices s’observaient sur les marchés financiers, dans l’attente de nouveaux catalyseurs.

Ils pourraient venir de la Banque centrale européenne qui tient sa réunion jeudi. "Le marché a déjà intégré le fait qu’il y aura des annonces, la question maintenant est de savoir s’il y aura plus qu’anticipé, ou des déclarations sur le taux de change", souligne Alexandre Baradez, rappelant l’anticipation du marché de 500 à 600 milliardsd’euros supplémentaires dans le cadre programme d’urgence de rachat d’actifs (PEPP).
Les banques souffrent

Les incertitudes liées au Brexit et à la réunion de la BCE ont pesé sur les banques : après de nets replis lundi, Société Générale a encore perdu 1,53% à 17,52 euros, Crédit Agricole a lâché 2,66% à 10,45 euros et BNP Paribas 0,49% à 44,29 euros.
Veolia/Suez, suite

Veolia (+0,43%à 19,88 euros) a adressé une sommation par huissier à plusieurs experts, dont l’économiste Elie Cohen, quant à leur éventuel lien, direct ou indirect, avec Suez (-0,50% à 15,91 euros), après qu’ils sont intervenus publiquement sur le projet de fusion des deux entreprises, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Surplace de la bourse : (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Surplace de la bourse : réunion de la BCE jeudi... : à lire également