TotalEnergies : un résultat net de 16 milliards d’euros, dividende 2021 de 2.64 euros par action

Totalenergies a signé un quatrième trimestre record, grâce à la forte augmentation du prix des hydrocarbures, et a annoncé une hausse à venir de ses dividendes ainsi qu’un nouveau programme de rachats d’actions.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 820€ cumulés au 14 juin 2024 (5 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

TotalEnergies : 16 milliards d’euros de résultat net

TotalEnergies a publié jeudi des résultats record au titre du quatrième trimestre 2021, grâce à la forte augmentation du prix des hydrocarbures, et a annoncé une hausse à venir de ses dividendes ainsi qu’un nouveau programme de rachats d’actions.

Dividende au titre de l’exercice 2021

Le Conseil a décidé de proposer à l’Assemblée Générale des actionnaires qui se tiendra le 25 mai 2022, la distribution d’un solde de dividende de 0,66 €/action au titre de l’exercice 2021, d’un montant identique à celui des trois acomptes versés au titre de cet exercice 2021. Compte tenu des trois acomptes sur dividende de 0,66 €/action antérieurement décidés par le Conseil d’administration, le dividende au titre de l’exercice 2021 s’élèvera à 2,64 €/action.
Sous réserve de l’approbation par l’Assemblée Générale, ce solde sera détaché et mis en paiement en numéraire exclusivement, selon le calendrier suivant :

DatesActionnairesDétenteurs d’ADS
Date de détachement 21 juin 2022 17 juin 2022
Paiement en numéraire 1er juillet 2022 14 juillet 2022

Dividendes : augmentation des acomptes 2022 & rachat d’actions

Le Conseil d’administration a défini une politique de retour à l’actionnaire pour l’année 2022. Elle combinera :

  • d’une part, une augmentation des acomptes sur dividende de 5 % compte tenu de la croissance structurelle du cash-flow généré par l’activité GNL et l’électricité, et
  • d’autre part, des rachats d’actions pour partager les revenus supplémentaires tirés des prix élevés des hydrocarbures. Ces rachats d’actions sont prévus à hauteur de 2 G$ pour le premier semestre 2022.

TotalEnergies : un quatrième trimestre 2021 exceptionnel

Evoquant un quatrième trimestre 2021 "exceptionnel", "le plus fort de l’histoire de l’entreprise", son PDG Patrick Pouyanné a indiqué que la priorité de TotalEnergies était aujourd’hui de "faire tourner les usines, produire, faire tourner les raffineries", pour tirer partie des prix élevés. Le groupe a également annoncé que ses investissements nets devraient s’établir à hauteur de 14 à 15 milliards de dollars cette année, dont 3,5 milliards seront consacrés aux énergies renouvelables et à l’électricité. Il a enregistré au quatrième trimestre un résultat net ajusté de 6,8 milliards de dollars (contre 1,3 milliard au T4 2020), un Ebitda ajusté de 14,3 milliards (contre 5,2 milliards) et une marge brute d’autofinancement hors frais financiers de 9,8 milliards (+98%), avec une production stable à 2,852 millions de barils équivalent pétrole par jour (Mbep/j).
Sur l’ensemble de l’exercice 2021, son résultat net ajusté s’établit à 18,1 milliards de dollars (contre 4,1 milliards en 2020) et son résultat net part du groupe à 16,0 milliards (contre -7,2 milliards en 2020), soit les plus hauts niveaux enregistrés par le groupe depuis les performances records de 2007 et 2008. TotalEnergies estime que sa production devrait progresser de 2% environ en 2022, après avoir atteint 2,819 Mbep/j en 2021 (-2%). Le groupe, qui veut devenir l’un des cinq premiers producteurs mondiaux d’électricité renouvelable avec 100 gigawatts (GW) de capacités brutes installées d’ici 2030, contre 10,3 GW fin 2021, vise plus de 16 GW en opération à fin 2022.

Craintes géopolitiques

Evoquant les tensions autour de l’Ukraine, Patrick Pouyanné a salué les efforts diplomatiques déployés pour éviter un conflit. Le PDG a également souligné que le groupe était "habitué" à faire face aux crises, mais ne s’est pas exprimé sur l’impact que des sanctions internationales contre la Russie pourraient avoir pour son entreprise, dont 17% de la production combinée de liquides et de gaz provenaient du pays en 2020.
TotalEnergies a par ailleurs annoncé jeudi sa décision de ne pas approuver et de se retirer du projet North Platte en eaux profondes dans le Golfe du Mexique, le groupe disposant dans son portefeuille de "meilleures opportunités d’allocation de son capital". Il prévoit en outre de présenter le 24 mars un rapport sur ses progrès en matière de développement durable et de préservation du climat qu’il soumettra ensuite à l’assemblée générale de ses actionnaires le 25 mai.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article TotalEnergies : un résultat Publiez votre commentaire ou posez votre question...

TotalEnergies : un résultat net de 16 milliards... : à lire également