Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 04/08/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,80 %
10 ans 0,95 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 04/08/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2019 0.550% 1.513% 1.400% 3.150%
2018 0.000% 1.837% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Dons aux associations (réduction d’impôt de 75%) : le plafond à passe de 750 à 1.000€ pour 2020

Bonne nouvelle pour l’élan de solidarité des Français envers les personnes en difficulté. Le plafond des dons effectués aux associations caritatives en 2020 passe à 1.000 euros.

Publié le

Après Notre-Dame en 2019, les associations caritatives en 2020

A chaque année son drame... L’an dernier, l’incendie de Notre-Dame a été l’origine d’un élan de solidarité envers les associations en charge de sa reconstruction. Le gouvernement avait abondé cet élan en portant le plafond des dons, permettant la réduction d’impôt de 75%, à 1000 euros. Les Français déclarent actuellement leurs revenus 2019. Ils peuvent ainsi déclarer leurs dons pour Notre-Dame, dans une case spécifique du formulaire de déclaration des revenus 2019.

Cette année, avec la pandémie COVID, la France se prépare à une crise économique sans précédent. Le chômage devrait grimper en flèche (+7.10% en mars), les faillites atteindre un niveau record, et le marché de l’immobilier connaître des heures sombres... Le drame sera avant tout humain. Les associations caritatives sont aux premières loges. Le gouvernement entend les soutenir.
Hausse du plafond des dons effectués envers les associations caritatives

Cette année, avec la pandémie COVID, au tour des associations caritatives de permettre aux donateurs de défiscaliser davantage. Le plafond de 750€ est porté à 1000€ pour l’année 2020.

Dans le cadre de loi de finances rectificative 2020 (deuxième version), publié au Journal Officiel du 26 avril, l’article 14 instaure, par dérogation, des versements retenus dans la limite de 1.000€ pour les dons aux associations caritatives. L’excédent du plafond de 1.000€, ou celui excédant les 20% des revenus du foyer fiscal, donneront droit à une réduction d’impôt de 66%, en lieu et place de celle de 75%.

Fiche de synthèse du dispositif

Dispositif Dons 2020 à une association caritative

Nom
Dons 2020 à une association caritative

Descriptif
Réduction d’impôt de 75% des sommes données dans la limite de 1000 euros.

Taux réduction fiscale
75.00 %

Montant maxi. réduction fiscale
750 €

Montant maxi. à investir
1 000,00 €

Soumis plafond des 10 000 € (1)

Soumis plafond des 18 000 €

Durée engagement
-

Effet de la réduction fiscale
Immédiat

(1) : Indique si le dispositif est soumis au plafond de cumul des 10.000€ de réduction d’impôt.

Dons : attention aux arnaques...

Certains individus cherchent à profiter de l’élan de solidarité envers les personnels soignants ou bien la recherche de vaccin organisée par des plateformes d’appel aux dons. Assurez-vous de l’identité du professionnel et de la destination de vos dons avant d’effectuer un transfert d’argent, les arnaques aux dons sont nombreuses. Non seulement votre argent tombera en de mauvaises mains, ne soutiendra en rien la cause souhaitée, et vous privera également de la réduction d’impôt escomptée.

A lire également