Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/09/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,85 %
10 ans 0,95 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/09/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2019 0.550% 1.513% 1.400% 3.150%
2018 0.000% 1.837% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Blanchiment d’argent : Tracfin note une amélioration de la coopération des avocats et notaires

La nouvelle directrice du service de renseignement financier Tracfin Maryvonne Le Brignonen a salué mardi une meilleure implication des avocats et des notaires pour signaler les soupçons de blanchiment d’argent ou de financement d’activités criminelles.

Publié le

Blanchiment d’argent : Tracfin note une amélioration de la coopération des avocats et notaires

"Tous les professionnels assujettis collaborent" même s’il y a un sujet de "maturité" de certains professionnels, comme les commissaires aux comptes ou les avocats, a affirmé Maryvonne Le Brignonen en présentant à la presse son rapport annuel sur les tendances des risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme.

Preuve de cette meilleure implication, les Caisses des règlements pécuniaires des avocats (Carpa), qui gèrent notamment les opérations de paiements des avocats, "vont s’assujettir volontairement en 2020", a-t-elle indiqué, estimant que cela devrait permettre d’augmenter le nombre de déclarations de soupçons auprès de Tracfin.

Au total, une quarantaine de professions ont l’obligation de déclarer à l’agence les sommes ou opérations qui leur semblent litigieuses, parmi lesquelles les banques, les assurances, les notaires, les agents immobiliers ou encore les cercles de jeux.

A plusieurs reprises ces dernières années, Bercy avait dénoncé le retard de certaines de ces professions dans le respect de leurs obligations.

La nouvelle directrice de Tracfin, nommée cet été sur proposition du ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, s’est elle montrée plus mesurée. "Je ne parle pas de mauvaise volonté, mais d’une question de maturité", a-t-elle affirmé, citant l’exemple des notaires, "disséminés sur le territoire", "moins professionnalisés" sur ces questions de déclaration de soupçon et qu’il faut "informer" et "rassurer" sur le respect de leur anonymat.

Le rapport 2018-2019 de Tracfin met en avant plusieurs tendances sur lesquelles le service de renseignement se concentre : le rôle de l’immobilier, et en particulier de l’immobilier de luxe, dans le montage de stratégie de blanchiment d’argent, la cybercriminalité financière, ainsi que la luttecontre la fraude à la TVA, véritable priorité du gouvernement, a rappelé Gérald Darmanin présent à cette conférence de presse.

En matière de financement du terrorisme, la patronne de Tracfin a confirmé le rôle croissant des cagnottes en ligne et un renforcement de la "surveillance" des plates-formes concernées, d’autant que toutes ne sont pas tenues de signaler leurs soupçons.

A lire également