Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 06/10/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,80 %
10 ans 0,85 %
15 ans 1,05 %
20 ans 1,25 %
25 ans 1,50 %
30 ans 2,00 %
(*) Mise à jour effectuée le 06/10/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2019 0.550% 1.514% 1.425% 3.150%
2018 0.000% 1.837% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Immobilier : la construction de logements s’est redressée en août

La construction de logements neufs, qui s’était effondrée en France pendant le strict confinement décrété au printemps, a continué à se redresser en août, montrent mercredi les chiffres officiels, moins favorables à plus long terme.

Publié le

Construction de logements : nouvelle amélioration en août

Sur les trois mois compris entre juin et août, le nombre de logements mis en chantiers s’est établi à 88.300, soit une hausse de 2,2% par rapport à un an plus tôt, selon le ministère de la Transition écologique, dont dépend le Logement. Cela marque une franche amélioration sur le seul mois d’août. Les précédents chiffres, qui concernaient les trois mois entre mai etjuillet, témoignaient encore d’un net recul malgré une amélioration déjà sensible sur le début de l’été.

De nombreux chantiers ont dû être reportés au printemps, à la suite du strict confinement décrété entre mars et mai contre la propagation du coronavirus. Le relatif rebond des mises en chantier témoigne donc d’une reprise plutôt rapide de l’activité. En revanche, le tableau est plus mitigé quant aux permis de construire, plus parlants quant aux réelles tendances à venir en matière de logement neuf.

Entre juin et août, 93.500 permis ont été octroyés. Malgré une amélioration par rapport aux précédents mois, cela reste un recul de 16,5% par rapport à la même période de 2019. Cette baisse est d’autant plus notable qu’elle correspond à une période où le confinement, qui avait largement gelé l’examen des permis, avait déjà pris fin.

Les acteurs du secteur, en premier lieu les promoteurs immobiliers, s’inquiètent de plus en plus d’une crise durable du logement neuf. Au-delà du seul confinement, ils estiment que le secteur a pâti d’une période rallongée d’élections municipales, un contexte qu’ils jugent propice à décourager l’octroi de permis.

A lire également