Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/09/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,85 %
10 ans 0,95 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/09/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2019 0.550% 1.513% 1.400% 3.150%
2018 0.000% 1.837% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Immobilier : une amorce de baisse des prix sur Paris ?

Premier frémissement à la baisse pour les prix sur Paris ? Le site PriceHubble, scrutant le prix des petites annonces immobilières, indique une baisse moyenne de -0.40% des offres du marché. Un premier artefact ?

Publié le

Le prix des annonces immobilières ne fait pas le marché, mais indique-t-il au moins une tendance ?

Certes, les prix affichés sur les annonces immobilières ne sont pas les prix de marché. Les prix des transactions immobilières varient fortement des prix annoncés. Les négociations sont inéluctables. Toujours est-il qu’afin de déceler les premières indications de tendances du marché immobilier, scruter l’évaluation des prix de vente ne semble pas totalement stupide. PriceHubble, dont une des activités est justement de scruter les prix des annonces immobilières, confirme que les prix demandés sur Paris ont baissé de -0,40% en juillet. Une baisse minime, mais qui ne serait pas arrivée depuis 2014. Un premier signe d’une baisse plus importante à venir ?

Immobilier Parisien : baisse des prix, comment s’en protéger ? Ou comment en profiter ?
Contrat à Terme sur l’immobilier parisien (c) FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Vous anticipez une baisse des prix de l’immobilier sur Paris ? Vous souhaitez vous protégez d’une potentielle baisse des prix ? Inutile de vendre votre bien. Un produit financier, le contrat à terme EuroNext basé sur l’indice PARISSQM vous permet soit de vous protéger financièrement, soit de spéculer sur le prix du mètre carré parisien.

Les raisons d’une potentielle baisse des prix sur Paris ?

Au-delà de l’explosion de la bulle immobilière, attendue depuis plus de 20 ans, véritable arlésienne, les conditions dégradées d’octroi des crédits immobiliers ne semblent pas en être non plus la raison. Acheter sur Paris n’est le fait de primo-accédant ayant des dossiers limites, sans apport. Par ailleurs, les prix ne seraient pas en baisse dans les autres grandes citées françaises selon PriceHubble. Paris est largement plus cosmopolite que les autres villes françaises. Les conditions sanitaires seraient la principale cause de cette amorce de baisse des prix affichés. Près de 10% (chiffre 2018) des transactions immobilières réalisées sur Paris sont du fait d’étrangers (étrangers vivant hors de France ou en France) ou de Français non-résidents. Moins d’acheteurs actifs sur le marché parisien, les prix pourraient donc continuer de baisser avec la continuité des précautions sanitaires, et surtout, l’absence de réelles certitudes quant à la fin de cette pandémie.
Quel signal envoie de son côté l’indice PARISSQM ?

Le PARISSQM Index est l’indice de référence du prix du mètre carré à Paris. Il est basé que les prix réels des transactions, et non pas sur ceux des annonces immobilières. Le décalage entre la réalité du marché et la valeur de l’index est de l’ordre de 6 à 7 semaines. Or cet indice continue encore de grimper. Les deux prochaines publications (bi-mensuelle) seront donc intéressantes afin de valider, ou non, une amorce de prix du marché de l’immobilier parisien.

Evolution de l’indice PARISSQM (c) Compassft.com

A lire également