Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/09/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,85 %
10 ans 0,95 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/09/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2019 0.550% 1.513% 1.400% 3.150%
2018 0.000% 1.837% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Le projet de ponction d’un milliard d’euros dans les caisses d’Action Logement, dénoncé au Sénat

La commission des Affaires économiques du Sénat a demandé jeudi au gouvernement de revenir sur son projet de prélever 1 milliard d’euros dans les caisses d’Action Logement (ex-1% logement).

Publié le

Action Logement : le projet de prélèvement d’un milliard d’euros dénoncé au Sénat

Un tel prélèvement "mettrait en danger le financement du logement social au moment même où la relance exige un soutienmassif à la construction", estime-t-elle dans un communiqué. La présidente de la commission, Sophie Primas , juge "totalement anormal que l’on apprenne par des fuites dans la presse non seulement la volonté du gouvernement de prélever 1 à 1,5 milliard d’euros dans les fonds d’Action Logement, mais aussi qu’une importante réforme est en cours pouvant conduire à la disparition du 1% logement, donc d’un des principaux outils pour le logement des salariés dans notre pays".

Un projet de mise à contribution d’Action Logement à hauteur de un milliard d’euros a étéconfirmé lundi de source gouvernementale, après une information du journal Les Echos.

"Cette nouvelle ponction décrédibiliserait en partie le plan de relance du gouvernement", estime la sénatrice LR, Dominique Estrosi Sassone, co-auteur avec Annie Guillemot (PS) d’un rapport intitulé"Tirer les leçons de la crise, construire pour demain".

"Si, d’un côté, 500 millions d’euros ont été annoncés pour les HLM, de l’autre, le gouvernement s’apprête à prendre deux ou trois fois cette somme au financeur paritaire du secteur, Action Logement, sachant que 500 millions d’euros ont déjà été prélevés l’an passé", note-t-elle.

"Alors même que la crise du logement s’aggrave en raison du déficit de construction neuve, la mise en danger d’Action Logement et de sa gestion par les partenaires sociaux est très préoccupante", juge la sénatrice Marie-Noà

A lire également