Prêt immobilier : une légère baisse de taux en novembre en trompe l’œil

Prêt immobilier : une légère baisse de taux en novembre en trompe l'œil
© stock.adobe.com
Le taux moyen des crédits immobiliers a légèrement baissé en novembre. Le recul des prêts immobiliers octroyés est en revanche, en fort repli de -15%. La baisse des taux constatée est liée aux approbations restreintes aux seuls meilleurs dossiers.

Publié le

Annonce

🎁 Meilleure offre livret épargne du moment

Placez votre argent sans risque ! Taux boosté de 4% brut pendant 4 mois, puis taux standard de 3% brut, soit la meilleure offre de livret épargne actuelle pour ce mois de février (taux équivalent annuel de 3.33% brut). Bénéficiez de + 80 euros supplémentaires offerts, sous conditions, en ouvrant votre livret épargne DISTINGO Bank avant le 29 février 2924.

Les taux des crédits immobiliers en France reculent un peu en novembre

Le mois dernier, les taux des crédits immobiliers accordés par le secteur concurrentielfrançais se sont en moyenne établis à 1,20%, détaille dans un communiqué l’observatoire Crédit Logement/CSA, qui associe les principales banques françaises à un institut d’études de marché. C’est un peu moins que le mois précédent - 1,21% - et, surtout, cela confirme que les taux redeviennent de plus en plus avantageux après une nette hausse lors du déclenchement de la crise sanitaire du coronavirus au printemps et du premier confinement.

Crédit immobilier : le taux de refus de prêt a triplé en 10 mois pour atteindre 15%
Crédit immobilier : le taux de refus de prêt a triplé en 10 mois pour atteindre 15% (c) FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Crise oblige, les banques sont de plus en plus frileuses pour prêter. Les craintes de défaut de paiement s’accumulent et les banques provisionnent des montants importants afin de palier ces risques. Le taux de refus de prêt est passé de 5% à fin 2019 à 15% en octobre, selon les informations concordantes de plusieurs courtiers.

Leur niveau moyen "revient pratiquement au niveau qui était le sien avant la mise en oeuvre du premier confinement", notel’observatoire.

A l’époque, les taux étaient à des niveaux historiquement bas, répercutant notamment les politiques monétaires très favorables au crédit de la part de la Banque centrale européenne. Désormais, "en dépit du renforcement de la crise économique et sociale, (...) les banques continuent à améliorer les conditions des crédits octroyés", assure l’observatoire.

Crédit immobilier : les défauts de paiement pourraient exploser dès début 2021
Hausse attendue en 2021 des défauts de paiement sur les crédtis immobiliers (c) FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Sans surprise, avec la crise et une forte progression du chômage, les banques s’attendent à une forte augmentation des impayés des mensualités des crédits immobiliers en 2021. Les banques ont provisionné des montants colossaux pour tenter de parer cette vague de défauts de paiement, et ainsi, préserver leur solvabilité.

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/12/2020

Durées de crédit
Taux maxi.
Taux moyens
Taux mini.

7 ans
1,00 %
0,75 %
0,40 %

10 ans
1,20 %
0,85 %
0,50 %

15 ans
1,40 %
1,05 %
0,58 %

20 ans
1,70 %
1,25 %
0,84 %

25 ans
2,00 %
1,45 %
0,91 %

30 ans
2,45 %
1,78 %
1,78 %

(*) Mise à jour effectuée le 03/12/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d’apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux en baisse, car seuls les meilleurs dossiers sont approuvés

Néanmoins, cette évolution ne profite pas de la même manière à tout le monde, les conditions étant moins favorables pour les plus pauvres et les plus jeunes. "Les emprunteurs (...) qui ne présentent pas les meilleurs profils - niveaux des revenus et de l’apport personnel... - ont bénéficié d’une baisse de taux un peu moins rapide que celle des autres emprunteurs, sur les durées les plus longues", souligne l’observatoire. Au-delà de la crise sanitaire, les professionnels de l’immobilier en tiennent responsable la mise en place, voici un an, de mesures plus strictes par les autorités financières pour resserrer un peu les conditions d’emprunt.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Prêt immobilier : une légère Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Prêt immobilier : une légère baisse de taux en... : à lire également