Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 05/02/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,65 %
10 ans 0,80 %
15 ans 1,00 %
20 ans 1,15 %
25 ans 1,40 %
30 ans 1,75 %
(*) Mise à jour effectuée le 05/02/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2018 0.000% 1.865% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.947% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.939% 2.000% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
2013 1.800% 3.089% 3.030% 4.750%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Ile-de-France : la SNCF demande d’éviter les trains de banlieue mardi

La SNCF a appelé lundi les Franciliens à éviter particulièrement les trains de banlieue mardi, au treizième jour de la grève des transports, l’affluence attendue pouvant rendre les gares dangereuses.

Publié le

Ile-de-France : la SNCF demande d’éviter les trains de banlieue mardi

"Afin de préserver la sécurité de tous, je recommande aux clients de Transilien de ne pas veniren gare et d’utiliser d’autres moyens de transport, notamment le covoiturage. Cette recommandation concerne particulièrement la journée de mardi pendant laquelle le trafic sera plus réduit qu’aujourd’hui du fait de l’appel intersyndical à manifester", a exposé à l’AFP le directeur général de SNCF Transilien, Alain Krakovitch.

"Mardi sera sans aucun doute très dur", a insisté le patron des trains de banlieue franciliens. "Nous aurons demain 70 à 80% de trains en moins, alors que nous transportons sans doute 3 millions de personnes, sur les 3,5 millions habituels."

"Je sais que cela fait douze jours que nous conseillons aux Franciliens de ne pas se déplacer, que le message est dur à entendre au bout de douze jours... Je suis conscient que peu de personnes peuvent télétravailler dix jours, onze jours, ou prendre des congés, ou reporter leurs rendez-vous médicaux, etc.", a-t-il reconnu.

"Je sais comme c’est difficile, mais c’est mon devoir d’alerter", a souligné M. Krakovitch, évoquant des risques très élevés de cohue malgré les efforts des agents pour canaliser les voyageurs.

"Ce n’est facile pour personne d’êtredans ces conditions de stress, de fatigue... On n’agit pas tout à fait avec raison dans ces conditions de promiscuité. On pense à soi, à l’urgence de rentrer, à l’importance d’aller au travail, et on oublie l’autre. C’est humain, mais c’est aussi dangereux", a-t-il plaidé.

La SNCF devait publier lundi à 17H00 ses prévisions détaillées pour mardi. Elle assurait en moyenne un train sur quatre sur le réseau Transilien lundi.

A lire également