La question de l’âge d’équilibre n’est pas décidée, assure Le Gendre (LREM)

Gilles Le Gendre, patron des députés LREM, a assuré solennellement jeudi que la question de l’âge d’équilibre n’est pas décidée et veut recevoir Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, pour voir les ouvertures possibles.

Publié le


Warning: file_get_contents(https://www.francetransactions.com/spip.php?page=spip-meo-get-encart&pt_id=LJE): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /var/www/vhosts/mon-epargne-online.com/httpdocs/ecrire/public/evaluer_page.php(52) : eval()'d code on line 12

"La question de l’âge d’équilibre n’est pas décidée", assure Le Gendre (LREM)

"Tout le monde, depuis hier, fait comme si la question de l’âge d’équilibre à 64 ans avait été décidée et fixée, c’est faux, a lancé sur Cnews le député de Paris. La question de l’âge pivot je le dis solennellement, de l’âge d’équilibre, n’est pas décidée, en aucun cas !"

Selon lui, "le Premier ministre a dit : je souhaite que les organisations syndicales, en premier lieu la CFDT, puissent s’emparer de la question de l’équilibre du régime des retraites et qu’ils nous fassent des propositions pour que cet équilibre soit assuré dans la durée" et l’âge d’équilibre est "une solution", si les partenaires ne se mettent pas d’accord.

"On peut discuter de tout dès lors que la question de l’équilibre financier est assurée, a poursuivi M. le Gendre, mais il y a des sources infinies de recherche d’accords et de solutions."

"La seule chose, c’est que pour les chercher, il faut que nous nous mettions autour d’une table, c’est ce à quoi j’appelle Laurent Berger", a-t-il insisté.

"Nous avons un groupe de députés qui sont particulièrement engagés dans ce dossier retraite, je vais leur demander de recevoir Laurent Berger et j’assisterai à ce rendez-vous pour l’écouter, pour voir où sont les vrais points de désaccord et où sont les ouvertures possibles", a-t-il ajouté.

"Nous avons probablement un point de désaccord fondamental avec Laurent Berger qui dit que la question financière n’existe pas ou elle est subalterne, là-dessus, il y a une divergence", a-t-il reconnu.

Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand a lui aussi tendu la main jeudi au secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, "un homme qui incarne un peu la démocratie sociale à la française", qui a basculé la veille dans l’opposition à la réforme des retraites.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article La question de l'âge Publiez votre commentaire ou posez votre question...

La question de l’âge d’équilibre n’est pas... : à lire également