Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 05/12/2019
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,65 %
10 ans 0,80 %
15 ans 1,00 %
20 ans 1,15 %
25 ans 1,45 %
30 ans 1,85 %
(*) Mise à jour effectuée le 05/12/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2018 0.000% 1.879% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.951% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.939% 2.000% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
2013 1.800% 3.089% 3.030% 4.750%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Réforme des retraites : le brouillard s’épaissit

Le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a demandé vendredi au gouvernement de clarifier ses intentions sur la réforme des retraites, estimant qu’il était temps de sortir de l’incertitude.

Publié le , mis à jour le

Retraites : le gouvernement doit "dire où il va", demande Roux de Bézieux (Medef)

"Le gouvernement doit d’une certaine manière dire où il va", a déclaré au micro de France Info le président de la première organisation patronale française, car "une des raisons du climat actuel, ce sont les incertitudes qui durent depuis la remise du rapport Delevoye" en juillet. "Je crois qu’il y a un moment où il faut sortir de l’ambiguïté", "il faut que le gouvernement nous dise ce qu’il veut faire", a insisté M. Roux de Bézieux.

Face au front d’opposition au projet gouvernemental qui s’est élargi à deux semaines d’une grève potentiellement massivement suivie et longue dans les transports, le patron des patrons a estimé à propos de la réforme que "tout le monde est contre sans savoir ce qu’il y a dedans".

Le Medef demande un retour du régime de retraites à l’équilibre par un allongement de la durée du travail avant le passage à un système universel par points et la suppression des régimes spéciaux. Mais M. Rouxde Bézieux a reconnu que "dans les entreprises, on a un énorme travail à faire parce que c’est vrai, après 60 ans, on n’emploie pas assez de gens, on ne garde pas assez de gens en emploi".

Il a redit que son organisation était favorable à un "âge pivot" en dessous duquel il y auraitune décote sur la pension. "On ne demande plus le changement de l’âge légal", a-t-il précisé.

A lire également