Retraites : Bruno Le Maire défavorable à une hausse des cotisations

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire s’est dit mardi soir défavorable à une augmentation des cotisations sociales en remplacement de l’instauration d’un âge pivot afin d’équilibrer le futur système de retraites.

Publié le , mis à jour le

🏆 Où acheter ou vendre de l’or métal ?

⚠️ Il est primordial de s’adresser à un professionnel renommé pour toute acquisition ou vente d’or métal. Les arnaques étant malheureusement nombreuses sur ce marché de l’or. Il est désormais possible d’acquérir de l’or métal en ligne, de façon sécurisée. De notre côté, nous recommandons de vous adresser à un professionnel ayant pignon sur rue. Ainsi la maison Godot & Fils, exerce depuis 1933. Cette entreprise est l’expert français du négoce des métaux précieux et de la numismatique, et l’une des plus anciennes enseignes françaises sur le marché de l’or et de l’argent. Une valeur sûre !

Retraites : Bruno Le Maire "défavorable" à une hausse des cotisations

"A partir du moment où on mène depuis des années et des années une politique de baisse des charges qui a montré son efficacitépuisque le chômage baisse, je trouverais un peu contradictoire de revenir là-dessus et de se dire +tiens, pour financer le nouveau système de retraite par points on pourrait peut-être envisager une augmentation des cotisations+", a affirmé M. Le Maire dans un discours à l’occasion des voeux de la Confédération des petites et moyennes entreprises .

"Je le dis très clairement, j’y suis défavorable", a-t-il insisté, alors que le gouvernement a proposé l’instauration d’un âge pivot en dessous duquel on ne pourra pas partir avec une retraite à taux plein.

Cet âge pivot est notamment rejeté par la CFDT qui a demandé son abandon d’ici à vendredi, jour d’une réunion entre le gouvernement et les partenaires sociaux pour discuter d’une conférence de financement sur le système de retraite.

En revanche, le patronat dans son ensemble refuse d’entendre parler d’une hausse des cotisations et défend un allongement de la durée du travail.

"En politique économique, le bon sens est important", et en décidant d’une hausse des cotisations "on croit qu’on prend une petite décision, et en fait on adresse un signal très fort et très négatif et on sème le doute et la défiance chez les entrepreneurs", a défendu M. Le Maire.

Pour parvenir à l’équilibre financier du futur système de retraite, qu’il juge "très important", il défend plutôt "des mesures d’âge" afin d’inciter "les français à travailler plus longtemps".

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Retraites : Bruno Le Maire Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Retraites : Bruno Le Maire défavorable à une... : à lire également