Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 12/03/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,65 %
10 ans 0,75 %
15 ans 1,00 %
20 ans 1,20 %
25 ans 1,45 %
30 ans 1,80 %
(*) Mise à jour effectuée le 12/03/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2018 0.000% 1.858% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
2013 1.800% 3.089% 3.030% 4.750%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Retraites : satisfait, le Medef participera pleinement à la conférence de financement

Le Medef s’est dit samedi satisfait et prêt à participer pleinement à la conférence de financement des retraites pour trouver les mesures d’âge justes, alors que le gouvernement est prêt à retirer l’âge pivot de 64 ans du projet de réforme.

Publié le , mis à jour le

Retraites : satisfait, le Medef participera "pleinement" à la conférence de financement

"Le Medef s’engagera pleinement dans la conférence de financement afin de trouver les mesures d’âge justes pour trouver l’équilibre financier du système de retraites a court moyen et long terme", a réagi l’organisation patronale dans un communiqué, après l’envoi d’une lettre du Premier ministre Edouard Philippe aux partenaires sociaux.

"J’ai reçu la lettrede @EPhilippePM sur le financement des retraites. Il exclut clairement la hausse du coût du travail comme solution de financement. Nous participerons donc à cette conférence dans un esprit de responsabilité", a aussi réagi sur Twitter le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux.

LePremier ministre a annoncé être "disposé à retirer" l’âge pivot de 64 ans en 2027 du projet de loi sur la réforme des retraites, tout en conservant le principe d’un âge d’équilibre dans le futur système.

Il annonce également la mise en place d’une conférence de financement, réclamée par la CFDT, pour trouver les moyens d’un retour à l’équilibre financier du système en 2027.

Dans son communiqué, le Medef "note la position du gouvernement qui entend conditionner la réforme des retraites à un impératif d’équilibre d’ici 2027. Impératif d’équilibre que leMedef a appelé de ses voeux comme la référence à un âge d’équilibre dans la loi".

"Il se satisfait par ailleurs de la méthode retenue par le Premier ministre pour conduire conférence sur l’équilibre et le financement des retraites, tant sur le calendrier calé sur l’examen duprojet de loi au Parlement, que sur la présence de l’Etat aux cotés des partenaires sociaux".

Enfin, le Medef "souscrit totalement aux conditions de rétablissement de l’équilibre posées par le Premier Ministre : ni baisse des pensions, ni augmentation du coût du travail."

"Nous sommes plutôt satisfaits", a de son côté réagi François Asselin, président de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), interrogé par l’AFP.

"Je ne vois pas comment on peut dissocier d’un côté les négociations concernant la pénibilité, les carrièreslongues, etc., de la conférence sur le financement. On considère que c’est un tout", a toutefois ajouté M. Asselin : "nous demandons à ce que tout soit compris dans cette négociation".

A lire également