Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 04/04/2019
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,80 %
10 ans 1,00 %
15 ans 1,30 %
20 ans 1,50 %
25 ans 1,75 %
30 ans 2,40 %
(*) Mise à jour effectuée le 04/04/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2018 0.000% 1.879% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.948% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.929% 2.000% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
2013 1.800% 3.090% 3.030% 4.750%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Des titres vifs en quelques clics dans vos contrats d’assurance-vie chez AltaProfits

Vous envisagez d’investir sur des titres vifs (actions) sur le long terme ? Les contrats d’assurance-vie ainsi que les contrats de capitalisation s’ouvrent de plus en plus aux titres vifs. Chez AltaProfits, c’est la tendance. Les contrats assurés par Generali Vie permettent déjà de le faire, simplement. Enfin, il vous faudra quand même investir un montant conséquent, pas moins de 10.000€ afin de pouvoir choisir par les actions du CAC 40, SBF 120 et de l’indice Euro Stoxx 50.

Publié le , mis à jour le

Actions : les dividendes distribués attirent les épargnants sur le long terme

Pas moins de 57.4 milliards d’euros de dividendes distribués en 2018, dont près de 11 milliards sous forme de rachat d’actions, sur les 40 valeurs de l’indice phare de la bourse parisienne. Cela incite à réflexion. Si l’investissement boursier est, sur le long terme, le placement le plus rentable, c’est uniquement du aux dividendes versés. Le suivi des mouvements boursiers montrent bien que la valorisation des actions, en elles-mêmes, sont beaucoup plus hasardeuses. Les dividendes restent. Les investisseurs l’ont bien compris et sont donc de plus en plus nombreux à s’y intéresser.

Le courtier en ligne leader en France en assurance-vie nous rappelle pourquoi s’intéresser aux actions, dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie a tout son sens.

Un renouveau du goût pour les marchés actions

D’après la dernière étude Kantar TNS pour le compte de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), les Français montrent une appétence nouvelle pour les actions ; le taux de détention d’actions en direct est de 7,5 % à mars 2018 contre 6,2 % en 2016 [1], soit une augmentation significative de 1.3 points en 2 ans. Plus récemment, selon le baromètre AMF de l’épargne et de l’investissement, la confiance des Français dans les actions en direct progresse de 22 % en 2017 à 27 % en 2018 [2] ; début octobre 2018, 22 % des personnes interviewées envisagent ce placement contre 18 % en 2017.

Une fiscalité plus favorable aux actions depuis 2018

Cette tendance pourrait s’accélérer compte tenu notamment de la fiscalité en vigueur : une "flat tax" au taux de prélèvement unique, l’exclusion des actions du champ de l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière).
Grâce à son expérience et à ses capacités (exploitation des avancées technologiques, réactivité d’Internet, maîtrise de son outil informatique, éducation et accompagnement intelligent et humain de l’épargnant), Altaprofits déploie une offre répondant aux attentes des Français.

Pionnier en 2011, en lançant le premier contrat d’assurance vie grand public permettant d’investir en direct dans des actions, Altaprofits ouvre cette possibilité aux détenteurs et aux nouveaux souscripteurs de ses contrats Altaprofits Vie (assurance vie), Altaprofits Capitalisation (capitalisation) et Altaprofits PEA (Plan d’Epargne en Actions) assurés par Generali Vie.

Désormais, au titre des unités de compte, les actions du SBF 120 (les 120 premières capitalisations boursières françaises cotées en continu, soit 40 valeurs du CAC 40 et 80 autres valeurs) et de l’indice Euro Stoxx 50 (les 50 plus grandes capitalisations boursières d’Europe dont 18 se trouvent déjà dans le SBF 120 et 32 nouvelles entreprises) leur sont accessibles aux conditions avantageuses de l’assurance vie en ligne pratiquées par Altaprofits :

Il est à noter que ces frais de gestion de 0,21 %/trimestre seront prélevés sur le fonds en euros Eurossima pour les contrats Altaprofits Vie et Altaprofits Capitalisation et sur le support d’investissement Union PEA Sécurité pour le contrat Altaprofits PEA.
. sans frais de transaction (achat/vente), ni frais d’arbitrage (investissement/désinvestissement).

« Nos clients de la première heure sont aussi bien servis que nos futurs clients ; au sein de leur contrat, ils ont les mêmes fonctionnalités, le même prix, les mêmes conditions. C’est rassurant pour un épargnant qui a souscrit son contrat il y a 18 ou 19 ans ; il bénéficie de toutes les nouveautés, sans surcoût et sans devoir changer de contrat ce qui n’est pas une pratique courante sur le marché », souligne François Leneveu, cofondateur et Président du Directoire d’Altaprofits.

150 à 200€ offerts selon les offres proposées aux clients actuels AltaProfits, ainsi qu’aux nouveaux clients

Pour accompagner ces nouveautés, Altaprofits propose, du 8 janvier au 1er avril 2019 :

L’assureur garantit le capital investi et les sommes investies sur le contrat en fonds en euros nettes de frais de gestion.

L’investissement sur des supports en unités de compte ne comporte pas de garantie en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers. L’assureur s’engage sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas.

Les performances passées ne préjugent pas de celles futures et ne sont pas constantes dans le temps.

A lire également