Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/09/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,85 %
10 ans 0,95 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/09/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2019 0.550% 1.513% 1.400% 3.150%
2018 0.000% 1.837% 1.850% 3.200%
2017 1.000% 1.944% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.942% 2.005% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Immobilier

L’immobilier est LE placement des Français. Près de 70% du patrimoine des Français est investi dans l’immobilier. Autant dire qu’en cas de retournement du marché, les Français perdent beaucoup ! D’ailleurs, ne sommes-nous pas trop largement investis dans l’immobilier ? Entre l’immobilier en direct et la pierre-papier, les excès sont légion. Mais ces dernières années, et notamment en 2018, l’immobilier restait le seul secteur réellement rentable.

Immobilier

Le gouvernement a demandé aux bailleurs l’annulation de 3 mois de loyers pour les commerces concernés par la fermeture administrative. Le code de bonne conduite de et bonnes pratiques édité par les fédérations de bailleurs risque de ne pas suffire. Une médiatrice a été nommée pour définir à son tour des accords cadre et des règles de bonne conduite entre les commerçants en difficulté et leurs bailleurs.
Le nombre et le montant total des nouveaux crédits immobiliers a chuté en mars face à la crise économique et sanitaire du coronavirus, montrait jeudi l’étude mensuelle de référence, le niveau moyen des taux enregistrant par ailleurs une légère hausse.
La métropole de Lyon réfléchit à la possibilité d’acquérir les murs d’entreprises en grande difficulté et d’apporter des aides à l’investissement à certains commerces pour accompagner la reprise après le déconfinement, a indiqué son président David Kimelfeld.
Les mandats des syndics de copropriété qui ne peuvent être renouvelés à cause des mesures de confinement contre le coronavirus seront prolongés plus longtemps qu’initialement décidé par le gouvernement, a annoncé mercredi celui-ci.
Schneider Electric a limité les dégâts au premier trimestre, avec une activité en recul de 7,6% largement affectée par l’épidémie de coronavirus en Chine, mais s’attend à un impact significatif pour la suite.
Le député LREM Aurélien Taché a formulé mercredi 15 propositions pour une politique du logement basée sur le zéro expulsion, plaidant en faveur de mesures d’urgence face à la crise du coronavirus et des réponses pérennes au mal-logement.
L’activité de l’artisanat du bâtiment s’est effondrée en début d’année face à la crise du coronavirus, a annoncé mercredi la principale fédération du secteur, précisant que quatre cinquièmes de ses entreprises étant désormais à l’arrêt.
La fin du confinement est attendu avec espérance par les acteurs du marché de l’immobilier. Et les sondages dans ce sens se succèdent, près de 50% des projets immobiliers seront repris dès la fin du confinement. Alors que la baisse des prix est inéluctable, les professionnels de l’immobilier préfèrent ainsi voir le verre à moitié plein... Les communications positives vont se succéder afin de tenter d’atténuer la crise immobilière naissante.
De combien vont baisser les prix de l’immobilier en 2020 ? Les notaires annoncent entre -10 et -15%. La bulle immobilière portant sur les logements étant de l’ordre de 15 à 20% à fin 2019, le marché devrait plonger plus largement. Le marché de l’immobilier se prépare à une crise majeure, tous les facteurs aggravants étant réunis : absence de réelles corrections sévères des prix depuis 30 ans, bulle immobilière alimentée par des conditions de crédits désormais révolues, crise économique majeure à venir, retour d’une inflation galopante lors de la reprise de l’activité après la crise sanitaire.
Le gouvernement a adopté mercredi une ordonnance sur la suspension partielle des délais en matière d’urbanisme et notamment pour les permis de construire, dans le cadre de l’urgence sanitaire, venant rectifier une ordonnance précédente qui inquiétait le monde du logement.

-10 |...

A lire également